Créer son catalogue de service et automatiser son stockage : petit tutoriel

Quand on regarde les outils de gestion de stockage, on peut noter à quel point tous les fournisseurs font des efforts. Je me rappelle encore de mes débuts à taper à longueur de journée les commandes xxxCLI de notre compétiteur préféré. Aujourd’hui, les interfaces sont plus simples, plus conviviales. NetApp semble cependant être encore pionnier dans la simplicité et l'automatisation, puisque la gestion d'un catalogue de service est « standard » et arrive avec n'importe quelle solution. Décidément NetApp a encore un coup d’avance . Regardons dans le détail cette fonctionnalité, au cœur de l’automatisation, souvent méconnue mais simplifiant grandement l'administration : les « Storage Services ».

 

Les « Storage Services » inclus dans OnCommand Unified Manager proposent d’agréger les politiques de protection de données (Protection Manager), les politiques d’allocation de stockage (Provisioning Manager) ainsi que les pools de ressource (un pool pouvant être un MetroCluster, des contrôleurs ou encore des agrégats). Le résultat caractérise un niveau de service.

 

Mise en place du catalogue

Voyons concrètement ce que ça donne. Imaginons que nous souhaitons créer 2 niveaux de service pour un SAN FC, « Gold » et « Silver » chacun correspondant à :

  • Un schéma de protection (SnapMirror et/ou SnapVault)
  • Une politique de provisoning sur chacun des réplicas (déduplication, taille réservée aux SnapShots, utilisation du « thin provisioning » et des règles associées etc. etc.)
  • Un type de ressource sur chacun des réplicas (MetroCluster, configuration Active/Active, Agrégat SATA…)

 

  Service SAN GoldService SAN Silver
Type de protection
Provisioning policy

SAN Primaire

Nous ne provisionnons pas la LUN, (vous verrez pourquoi )


Mise en place de la dédupe

et du thin provisioning

 

SAN Backup

Mise en place de la dédupe automatique

 

Ressource Pools utilisés associés aux Provisioning Policy

SAN Primaire (MetroCluster1)


SAN Primaire (MetroCluster2)


SAN Backup (Contrôleur de sauvegarde)


SAN Primaire (MetroCluster)


SAN PRA/Backup (Contrôleur de sauvegarde)


 

Il est intéressant d’observer que l’outil ne propose que les « Ressource Pools » correspondant à la politique de provisioning choisie. A noter dans l’exemple, que j’ai choisi de faire du SAN ; cela fonctionne également en NAS avec en plus la possibilité d’automatiser les exports NFS, les partages CIFS ou encore les politiques de Quota.

 

Voilà, le catalogue de service est disponible. Pas très compliqué non ? Voyons comment l’utiliser.

 

Utilisation de notre catalogue pour provisioner du stockage

 

Imaginons que nous ayons une demande de LUN de 5Go de type « Gold » avec 2Go max de SnapShots pour un serveur Windows en mode « Failover Cluster ». Provisionnons le stockage avec notre catalogue.

Dans le module « Datasets » de OnCommand nous sélectionnons « Add » avec l’option « Using storage services »

On sélectionne le « Storage service, SAN Gold  »

 

On suit le wizard en indiquant le protocole puis la taille et le nom du volume

 

Voici le résumé de toutes les tâches qui vont être exécutées

 

Et c’est parti !

 

En quelques minutes, c’est terminé : conformément à la politique « Gold », le stockage est provisionné sur les 3 contrôleurs, les relations SnapMirror et SnapVault sont en place et prêtes.

 

Nous aurions pu également provisionner la LUN mais il serait resté un grand nombre d’opérations à réaliser sur les 2 nœuds du cluster Microsoft. J’ai choisi ici de ne pas me compliquer la vie et d’utiliser SnapDrive : il va faire tout le travail à ma place

 

Je choisi le volume créé par le « Storage service », j’indique dans la description qu’il s’agit d’un service « Gold »

 

puis je sélectionne la taille et le point de montage

 

Et enfin les HBAs de tous les nœuds à utiliser

 

Le tour est joué, le masking est automatiquement réalisé, la LUN est créée, formatée et montée à la lettre F:\ et ce, sur tous les nœuds du Cluster.

La réplication SnapMirror est bien disponible

En quelques étapes, nous avons créé notre catalogue de service SAN, nous avons provisionné une LUN de type « Gold » et finalement nous l’avons rendue visible et utilisable sur tous les nœuds d’un Cluster Microsoft.

 

Bien sûr, l’automatisation peut aller beaucoup loin en appelant SnapDrive à partir du « Storage service » ou encore d’appeler le catalogue de service par un orchestrateur  plus globale qui provisionnera, en plus des machines virtuelles, des applications ou encore du réseau. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous renvoie vers le billet « Automatiser son infrastructure ? NetApp est là pour vous aider » en utilisant le NetApp Manageability SDK.

 

Pour les FASBl@ggers, MRO