Faciliter le voyage vers le cloud hybride ... (1/2)

Nous avions déjà présenté ici une solution de cloud hybride franco-française portée par plusieurs de nos partenaires fin février. Il y a du nouveau chez NetApp et ses partenaires ce mois-ci.

 

La ressource informatique virtualisée (CPU, RAM, Bande Passante, VM, applications) est facile à trouver de nos jours, grâce à un grand nombre de solutions. Mais la question du déplacement des données de et vers la solution de cloud public n’est pas triviale : les données ont du poids. « Data has gravity »… De plus, si le CPU ou la RAM sont des ressources banalisées, ce n’est pas le cas de la donnée. De nos données. De vos données.

Dans le domaine purement privé, si l'on désire afficher la photo de ses enfants, ce n’est pas la photo d’autres enfants que l'on s'attend à récupérer… Dans le domaine plus business, on veut accéder à SON dossier client. SON devis. SA facture.

 

 

La gestion des données dans le Cloud Public recouvre trois aspects très importants :

 

 

La Sécurité

  • Qui peut avoir accès à ses données ? Quand et comment ? Si le gouvernement y a accès, on aimerait au moins être prévenu… (Plutôt que de le découvrir après coup, cf. Prism/Snowden/etc. …)
  • Comment récupérer ses données.
    Souvenons-nous de la faillite du Cloud Storage Provider Nirvanix aux Etats-Unis l’an dernier : la société avait prévenu ses clients qu’ils avaient 15 jours pour récupérer leurs données avant « shutdown ». Seulement, il y avait moins du quart de la bande passante pour y parvenir…

 

Les Aspects Légaux

  • Où sont stockées les données ? Si elle sont déplacées, où peuvent-elle aller ? Selon les législations propres à chaque pays, certaines données doivent rester sur le territoire national (les données médicales, les données personnelles ou RH…)

 

L’indépendance du fournisseur (« lock-in »)

  • Il est vraiment très économique de stocker ses données chez certains cloud providers. Mais cela peut devenir beaucoup plus onéreux de les sortir ...

 

On le voit bien, beaucoup de ces problématiques sont liées à la gestion et au déplacement des données, un domaine où NetApp excelle (sans fausse modesite , notamment avec sa plateforme de donnée universelle et son concept de portabilité dynamique des données..

 

Le Cloud public commence à peine à révolutionner notre façon de travailler. C’est un nouveau cycle qui va s’inscrire dans la durée, pour des dizaines d’années. Nous savons chez NetApp que sur le long terme, les clients vont devoir régulièrement déplacer des données de leur infrastructure privée au cloud public, et vice-versa, de façons répétitives, avec des allers retours. Et c’est là où la solution NetApp peut aider ☺ :  sa solution de stockage privée est « cloud-ready », elle permet de stocker de manière sécurisée l’information en local, et facilite les transferts de données de et vers le cloud public.

 

Dans un second billet à venir cette semaine, je détaillerai concrètement comment NetApp répond à ce besoin.

 

Pour les FAS Bl@ggers : CVA