ONTAP 8.3 – mais NetApp innove encore ?

A ceux qui suivent notre actualité, vous le savez il n’y a pas que Data ONTAP.

A ceux qui ne suivent pas, il est clair que sur les six mois qui viennent de passer ont fait l’objet d’une actualité florissante avec l’annonce notamment de NetApp Data Fabric, le seul InterConnect d’infrastructure entre les Clouds et base de notre stratégie Cloud Hybride. Il y a aussi le rachat de SteelStore, les accords avec Quantum pour le DXi6900 qui intègre nativement des solutions E-Series.

 

Mais revenons à ce qui nous intéresse dans ce petit mémo.

Comme vous le savez, la version Dat

a ONTAP 8.3 est disponible depuis quelques temps maintenant. Elle apporte son lot de nouveautés dont les plus importantes sont listées  ci-dessous.

 

ONTAP 8.3

 

Protection

MetroCluster : s’inscrit dans la continuité de la solution disponible depuis plus de 10 ans et maintenant disponible pour cluster Data ONTAP. Unique dans sa capacité à mettre en place un plan de continuité de service multi-protocole, nous augmentons encore le niveau de sécurité en intégrant de la redondance locale.

 

MetroCluster 8.3

 

 

SMTape :  permet d’effectuer des sauvegarde/restauration sur/depuis des bandes en mode bloc. Cette fonction peut être pilotée par un logiciel de sauvegarde/restauration NDMP.

Compression SnapMirror/SnapVault : il est maintenant possible de compresser un flux SnapMirror/SnapVault. Ceci permet d’utiliser moins de bande passante et de préserver de l’espace à la destination.

SnapMirror version flexible: autorise les upgrades non disruptifs sur plusieurs Datacenters ayant des relations SnapMirror bidirectionnelles.

 

Gestion du Réseau

IPSPACE : permettent de créer un réseau virtuel totalement étanche (Possibilité « d’overlapping » d’adresse IP ). C’est le dernier étage nécessaire pour fournir la seule solution multi-tenant sécurisée de bout en bout en combinaison avec les Storage Virtuel Machines (SVM) de ONTAP.

Broadcast Domain : permet de segmenter des réseaux (Niveau 2 OSI)  et d’apporter une simplification dans la gestion des ports réseau (au niveau failover notamment)

Subnet : simplifie de la gestion des adresses IP en offrant la possibilité d’affecter un pool d’adresses à un subnet et d’en déléguer la gestion à cDOT.

 

Gestion des Agrégats et des Volumes

ADP (Advanced Disk Partition) : cette fonction est valable pour les systèmes d’entrée de gamme (FAS 22XX et 25xx) ainsi que les configurations All Flash FAS (AFF). Elle permet de s’affranchir d’agrégats root dédiés. Ceci permet par exemple de passer sur un FAS25xx équipé de 12 disques de 17% de disque utiles à 77% pour une configuration Active/Passive.

ADP : l’Advanced Disk Partition est également valable pour FlashPool. Ceci permet de partitionner les disques SSD affectés à FlashPool et du même coup de diminuer le coût en

diminuant le nombre de SSD.

 

ADP

 

 

Agrégats et Volume 64 Bits : à partir de cDOT 8.3, seuls les agrégats et volume 64-bits sont supportés.

 

Gestion des Clusters

OnCommand System Manager : est désormais embarqué dans cDOT et ne nécessite plus d’installer le client lourd sur un poste.

 

SAN 

Selective LUN Map : permet d’éliminer un nombre excessif de chemins d’accès d’un host à un LUN et réduisant le nombre de nœuds pouvant héberger un LUN.

LUN move : Permet de déplacer un LUN (indépendamment du volume), au sein d’un SVM, d’un volume à un autre, sans arrêt de service.

LUN copy : Permet de copier un LUN (indépendamment du volume), au sein de SVM ou vers un autre SVM, d’un volume à un autre, sans arrêt de service.

 

Si cela n’est pas suffisant, 120 pages vous attendent Clustered Data ONTAP® 8.3 RC1 Release Notes pour plus d’informations sur les nouveautés de cDOT 8.3 qui devient l’OS de référence.

 

Pour le FAS Bl@ggers, JFM inspiré de JMM