Community

Petite histoire du Flash chez NetApp 3/3 : les baies 100% Flash


Suite et fin de notre petite histoire du Flash chez NetApp avec les systèmes 100% Flash (c a d : sans aucun disque dur).

 

Chez NetApp, nous estimons que les solutions de stockage d'entreprise hybride répondent aujourd'hui à environ 95% des besoins de bonne performance, à un prix abordable. Mais, commencent à apparaître certains environnements ou certaines applications qui sont de plus en plus gourmandes en performance, voire même qu'il devient carrément déraisonnable d'héberger sur des baies traditionnelles ou des baies hybrides.

Avec le Big Data, l'explosion des données et le fait que l'on désire en tirer une valeur de plus en plus rapidement, certains environnements ne peuvent plus se contenter d'un niveau de stockage "Argent" ou "Or". Il leur faut le niveau "Diamant".  Le jeu de données actif devient trop important pour une solution hybride. Tous les accès aux données doivent être le plus rapide possible, même le premier accès.

Dans ce contexte, ce n'est plus le ratio "prix au Go" que l'on cherche à optimiser, mais le ratio "prix à l'IO".  Et parfois, les bénéfices métier peuvent justifier un surcoût pour les environnements concernés.

C'est là qu'il devient intéressant de regarder de plus près les baies 100% Flash : AFA : « All Flash Array » comme on dit outre-Atlantique.

NetApp dispose de solutions éprouvées dans ce domaine.

 

La gamme EF

 

Tout d'abord, avec sa gamme EF Enterprise Flash, qui, après le succès de l'EF540, s'est enrichie d'un second modèle en début d’année : l'EF550. Ces deux modèles sont capables de gérer plusieurs centaines de milliers d'IO à une latence inférieure à la milliseconde, et des débits de 6 à 12 Go/s (oui, ce sont bien des giga-octets, pas des gigabits, soit 8 fois plus). Le tout dans un encombrement minimum. Basée sur l'architecture matérielle éprouvée des E-series, avec un OS optimisé qui, par exemple, anticipe l'usure des disques SSD (le wear-out), ces systèmes sont bien adaptés aux environnements les plus critiques des entreprises.

 

Un exemple ?

 

  • Lorsque vous payez avec votre carte bancaire chez un commerçant, vous n’imaginez peut-être pas tout ce qui se passe entre le moment où vous avez validé votre code secret, et celui où le reçu s’imprime : vérification que la carte n’est pas en opposition, récupération du compte bancaire associé, vérifications qu’il comporte bien la provision nécessaire, que le comportement récent sur cette carte n’est pas suspect (achats ou retraits simultanés/rapprochés à différents endroits différents), etc … autant de requêtes dans des bases de données centralisées parfois de très grande taille, qu’il est très intéressant d’accélérer au maximum.
    Nous avons tous connu des moments où nous demandions si la transaction allait finir par passer ou pas, en levant le terminal pour mieux capter le signal, en pestant contre « le réseau », etc… et pendant cela, le commerçant ne vend pas et d’autres clients arrivent dans la queue… De plus en plus d’établissements financiers ont pris les mesures qu’il fallait pour diminuer au maximum ce temps d’attente… souvent avec du stockage 100% Flash

 

Un autre exemple ?

 

  • Un client NetApp avait consolidé toutes ses applications d'entreprise sur un NetApp FAS3200 hybride (disques SAS et SATA accélérés par FlashCache). Les temps de réponses moyens étaient très satisfaisants, de l'ordre de 5 ms. Mais UNE application commençait à poser problème : un progiciel métier, adossé à une base de données, difficile voire impossible à optimiser, car propriétaire. En interactif, les utilisateurs commençaient à se plaindre, et en batch, certains traitement ne tenaient plus dans la nuit et dépassaient 15 heures. Après étude, il fut décidé de migrer les 6 To de données de cette application sur un NetApp EF540.
    Résultat : la latence moyenne passa de 5 à moins d’1 ms et le traitement batch de 15h fut réduit à 20 minutes (50 fois plus rapide). Le retour sur investissement de ce nouveau stockage "Diamant" fut donc immédiat.

 

Le beurre et l’argent du beurre

 

Il est aussi intéressant de penser 100% Flash avec les systèmes FAS de NetApp. Si vous avez besoin à la fois de latences extrêmement faibles pour un grand nombre de transactions, et de fonctionnalités de gestion de données avancées, ou bien d'intégrer cette solution à un environnement NetApp FAS standard (réplication SnapMirror ou SnapVault), partez sur une solution AFF (All-Flash FAS), c a d solution FAS en full SSD. Avec clustered ONTAP, on peut dans un même cluster disposer de nœuds standards ou hybrides et de nœuds full-Flash. Les déplacements de données restent transparents entre les nœuds.

 

A propos, NetApp garantit jusqu’à 5 ans les disques SSD dans ses solutions EF ou AFF (avec la même couverture que les disques durs).


Pour le futur, la stratégie de NetApp est de continuer à proposer les bénéfices du Flash au plus grand nombre, soit sous forme hybride, soit sous forme tout-Flash, pour le maximum de cas d'usage et donc au meilleur coût, notamment en généralisant l'emploi des technologies Solid State les plus économiques (eMLC et cMLC), tout en les sécurisant et en prévenant leur usure. Et en continuant de proposer les fonctionnalités intelligentes de gestion de données qui ont fait son succès.

 


 

Pour les FAS Bl@ggers : CVA